designer graphique

Comment devenir designer graphique ?

designer graphique

 

Vous êtes nombreux à nous demander comment devenir designer graphique ! Nous nous sommes dit qu’il était temps de vous en dire plus sur notre beau métier. Nous reprenons donc étape par étape ce qu’est le métier de designer graphique et tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Designer graphique; mode d’emploi

Le graphisme est omniprésent dans notre quotidien mais il sait pourtant se faire oublier. Si vous ouvrez les yeux lorsque vous marchez dans la rue, vous verrez que le design graphique est partout. Identités visuelles, signalétiques, packagings, affiches, flyers… Tous ces visuels sont l’œuvre d’un designer graphique aguerri.
 
De plus, les métiers de la communication visuelle sont présents dans plusieurs domaines avec leur spécificité : marketing, publicité, édition, communication d’entreprise… Bref, autant de domaines où l’image est primordiale et requière le travail d’un designer graphique.
 
Ces dernière années, les créations d’entreprises sont en hausse (et ce même pendant le contexte sanitaire actuel !). Cela signifie donc autant de nouvelles opportunités et demandes de graphismes pour promouvoir les services et produits de ces entreprises. C’est donc un métier où il y a toujours de quoi faire !
 
Avant de rentrer dans le vif du sujet, un designer graphique c’est quoi ?
 
Un designer graphique est un professionnel de la communication qui conçoit des solutions de communication visuelle. Il travaille sur le sens des messages à l’aide des formes graphiques qu’il utilise sur tout type de supports. Le graphiste est alors un médiateur qui agit sur les conditions de réception et d’appropriation des informations et des savoirs qu’il met en forme.
Source : Wikipédia

 

graphiste

Les missions du designer graphique

Avant de connaitre les qualités et compétences nécessaires pour devenir designer graphique, il est important de connaitre quelles types de missions lui sont confiées. Un designer graphique est polyvalent et peut intervenir sur de nombreux projets autour de la communication visuelle. C’est ce qu’on vous propose de voir plus en détails dans cette partie.

Le designer graphique développe de manière créative des stratégies et des modes de communication visuelle pour transmettre des informations d’ordre culturel, commercial, humanitaire, politique, destinées à un public défini ou prévisible. Il crée des visuels ou des éléments tridimensionnels, fixes ou animés, en faisant appel aux techniques et aux supports de diffusions les mieux adaptés aux enjeux posés.

Définition RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles)

 

Première mission : la création

Bien évidemment, la première mission du designer graphique, c’est de concevoir. Concevoir des visuels et élaborer des supports de communication autour d’un même projet. Identité visuelle, packaging, affiches, visuels réseaux sociaux… Un designer graphique crée tous les supports visuels dont un client a besoin. Le graphiste propose des idées et les exprime visuellement !

Deuxième mission : conceptualiser, exécuter et suivre le projet

La mission du designer graphique s’étend sur toute la durée d’un projet, de la conception à la production. Un projet commence tout d’abord par un concept que le designer graphique propose pour répondre à la demande du client. S’en suit l’exécution de la création, les vérifications puis le suivi de fabrication (impression, pose, etc). 
 
Dans ce cas, le designer graphique travaille sous la supervision d’un directeur artistique ou prend en charge lui-même tout le suivi. Cela implique de savoir travailler main dans la main avec tous les partenaires du projet : photographes, imprimeurs, rédacteurs, architectes, etc.

 

designer graphique

 

Troisième mission : respecter le cahier des charges

L’une des missions du designer graphique est de créer selon un cahier des charges précis : délais, missions, cibles, contraintes techniques et budgétaires… Le design graphique, c’est transmettre un message selon les valeurs et la stratégie du client. Il faudra donc porter une attention particulière aux choix colorimétriques, à la typographie, aux supports et aux matériaux si besoin !

Quatrième mission : mettre en avant son client

Le designer graphique a également pour mission de rendre le produit ou service de son client attractif. Pour cela, il faut imaginer les bons visuels tout en faisant part des valeurs de la marque. Pour créer l’image de marque, le graphiste doit donc connaitre les aspects stratégiques et marketing de son client sur le bout des doigts.

 

graphiste

 

Quelles compétences pour devenir designer graphique ? 

Évidemment, on ne devient pas designer graphique du jour au lendemain et sans aucunes notions. Si les logiciels nous facilitent de plus en plus la vie, rien ne vaut un apprentissage approfondi du métier pour en connaitre les b.a.-ba

Les logiciels pour designers graphiques

Un designer graphique se doit de maîtriser les outils de créations, qu’ils soient numériques ou non. Il vous faudra donc, entre autres, connaître les logiciels de créations graphiques par cœur.
 
Voici une liste de quelques logiciels du Creative Cloud Adobe a connaître pour devenir graphiste :
  • Illustrator
  • Indesign
  • Photoshop
  • Adobe XD
  • After Effect
  • Et bien d’autres !

Des connaissances en dessins

En plus de cette maitrise des logiciels, notre métier de designer graphique nous demande souvent une certaine base en croquis ou dessin. Cette base est primordiale, notamment sur les projets d’illustration. Car non, créer des identités visuelles ce n’est pas forcément sur ordinateur. Les médiums de créations sont variés : ordinateurs via logiciels, iPad, illustrations à la main, dessins, peinture, etc. 

Les codes visuels du designer graphique

En tant que designer graphique, vous devez connaitre et comprendre de nombreux codes visuels. Tous ces codes vous permettront de créer des projets harmonieux et cohérents pour vos clients. Ces codes sont très importants et vous permettent de transmettre le bon message selon le procédé choisi.
 
Parmi les codes visuels, on retrouve:
  • La couleur et ses symboliques
  • La typographie et ce qu’elle renvoie
  • L’appréhension des espaces
  • La signification des formes
  • etc

graphiste lyon

 

Des notions sur les procédés de fabrication

Être designer graphique, c’est aussi avoir des notions sur les différents procédés de fabrication. Impression, choix des papiers, profils colorimétriques, pose de signalétique. Bref, autant de choses que vous devez connaitre pour pouvoir au mieux accompagner et conseiller vos clients.

Designer graphique freelance : des compétences en plus 

Si vous décidez de devenir designer graphique freelance, il vous faudra apprendre d’autres compétences pour ne pas vous laisser dépasser. Vous devez gérer seul vos clients et leur projet, ce qui implique également les échanges, les rendez-vous et la collaboration avec les potentiels différents acteurs sur ce projet. 
 
Vous devez également savoir gérer les parties administratives : comptabilité, édition de devis et factures, création de dossier de présentation, stratégie, etc. Enfin, vous devez faire votre propre promotion et donc posséder des notions de marketing pour pouvoir vous vendre.

 

Les qualités du designer graphique

Devenir designer graphique, c’est plonger dans un univers qui demande de nombreuses qualités ! Ces qualités vous permettront de répondre au mieux aux besoins de vos clients pour leur projet de communication visuelle. 

designer graphique

 

Règle n°1 : être curieux et ouvert d’esprit

Vous le savez sans doute, être curieux est un des fondements essentiels lorsque l’on se lance dans le domaine de la création graphique. Pourquoi faut-il être curieux ? Car vous ferez face à une multitude de clients qui travaillent dans des domaines très différents. Afin de répondre à leurs besoins, il vous faut vous immerger dans leur projet. 
 
Quel est leur problématique ? Quels sont leurs valeurs ? Comment travaillent-ils ? Autant de questions qu’il vous faut vous poser afin de proposer aux client des identités visuelles impactantes. Vous aurez donc besoin d’une ouverture d’esprit pour travailler sur des domaines sans aprioris ni clichés.
 
Deuxièmement, il vous faut être en veille constante dans le domaine du design. Connaître les tendances, les évolutions, les grands changements… Tous les changements liés au design graphique peuvent impacter votre côté créatif, il est donc important de toujours garder un œil ouvert et curieux sur les nouveautés. 
 
Être designer graphique, c’est avoir toujours envie d’en apprendre plus sur le monde qui nous entoure pour étayer notre culture générale. Un atout majeur pour la création d’identité visuelle ! Vous pouvez suivre les nouveautés sur des sites tels que Étapes ou Behance.
 

Être créatif

Cela va de soi, mais pour créer il faut être… créatif. Mais la créativité ne s’arrête pas à élaborer un visuel original. Une posture de designer graphique, c’est aussi être créatif dans sa manière de réfléchir aux problématiques et aux solutions pour être en constante démarcation. 

Devenir un designer graphique flexible

Pour être un pro de la communication visuelle, il faut savoir s’adapter aux demandes et aux clients. Briefs, délais, budgets… Un graphiste doit sans cesse s’adapter à la contrainte pour donner vie aux projets.
 
En soi, chaque client est différent du prochain. Un client ne comprendra peut-être pas de la même façon ce que vous avez expliqué au client précédent. L’un préférera les rdv physiques, l’autre les échanges de mémos vocaux. L’un vous demandera de finir un projet en 1 semaine, l’autre en 3 mois. Bref, il s’agit de bien établir les bases dès le début des échanges pour savoir quelle direction prendre en fonction de votre client.

 

designer graphique

 

Être un designer graphique à l’écoute de ses clients

Pas de secret, un designer graphique se doit d’être à l’écoute de ses clients. Lorsque vous échangez avec un client, il va de façon verbale et non verbale vous donner des indices sur ses besoins et ses envies. Il s’agit donc de le laisser vous en dire le plus possible sur son projet. Chaque information peut vous servir dans la création de la communication visuelle. 
 
Une bonne écoute vous permet également de maintenir un bon relationnel avec votre client. Montrez-lui que vous comprenez ses besoins et que vous êtes prêt à l’aider à développer son projet.
 
Attention : être à l’écoute ne signifie pas accepter toutes les idées créatives de vos clients. Il est parfois bon de répondre par la négative à une demande de votre client pour la réussite du projet.

 

 

Un designer graphique, ça gagne combien ?

Cette question, vous l’attendez tous ! Combien gagne un designer graphique ? On va essayer de faire simple, et le plus simple c’est en image !

designer graphique
Visuel : hello-kaleidoscope.com
Le salaire d’un designer graphique salarié dépend avant tout de son expérience et de son niveau d’étude. Comme souvent, plus le graphiste est expérimenté, plus il peut prétendre à un salaire haut. Cela dépend aussi de ses compétences et de son implication dans l’agence.
 
Comme vu plus haut, un designer graphique junior gagne en moyenne (on insiste sur “en moyenne”) entre 1500€ et 2000€ brut par mois avec un bac+2 en poche.
 
Un designer graphique senior ou un designer issu d’un bac+3 ou 4 peut prétendre à un salaire mensuel de 2000€ à 3000€ brut.
 
Concernant les freelances, c’est une autre histoire. Le “salaire” d’un designer graphique freelance dépend de beaucoup plus de choses : les délais de paiement de ses clients, le nombre de commandes par mois, la rapidité de livraisons des projets… 
 
Bref, selon les projets, les prix seront différents. Un freelance peut passer d’un CA mensuel de 0€ à 10000€ selon ses clients, les projets, la rapidité, etc. Il n’y a donc pas de “salaire moyen”. Le designer graphique freelance doit également bien penser à prendre en compte le paiement de toutes ses charges et cotisations.
 
 

Designer graphique : les évolutions possibles

Comme dans de nombreux métiers, il est bien évidemment possible (et on vous le souhaite) d’évoluer tout au long de sa carrière. Voici un état des lieux dans le domaine graphique ainsi que les opportunités d’évolutions possibles en tant que designer graphique.

Marché du design graphique : état des lieux

Le milieu du design graphique reste un milieu compliqué avec beaucoup de concurrence pour peu de places en agences. De plus, l’émergence de sites tels que Canvas ont facilité l’accès aux utilisateurs pour créer eux-même leurs propres supports, au détriment de créations sur-mesure qualitatives. Cependant, l’image est partout dans notre quotidien et de nouvelles entreprises naissent chaque jour. Il y a donc un réel besoin autour de ce métier.
 
Avant de parler évolution, il faut savoir sortir du lot. Et ça signifie avant tout avoir un bon portfolio avec des projets qui vous ressemblent et qui mettent vos compétences en avant ! N’hésitez pas à faire des projets fictifs pour montrer votre univers et vos envies.

Les évolutions du poste de designer graphique

En agence, un designer graphique débutant commence généralement au poste de graphiste junior. Cela peut se faire en agence de communication visuelle, de publicité ou dans un studio de création sous la supervision d’un directeur artistique.
 
Il est également possible de travailler en interne dans une entreprise pour s’occuper de l’intégralité des supports graphiques d’une seule et même marque. Certains designers graphiques travaillent dans des institutions telles que les mairies et collectivités. Pour les spécialistes de la mise en page, un poste dans une maison d’édition est également une option.
 
Après plusieurs mois/années d’expérience au sein d’une agence, un designer graphique peut passer au poste “senior” en devenant chef de projets, directeur artistique ou encore directeur de la création.
 
 
 
graphiste agence
 

La différence entre les designers graphiques en agence et en freelance

Si être designer graphique en agence et en freelance sont deux choses à priori similaires, on va vous montrer ici qu’il y a plusieurs différences ! En voici quelques unes :

Le salaire

Designer graphique salarié Designer graphique freelance
Le même salaire à chaque fin de mois Un CA qui dépend du nombre de projets réglés par les clients = pas de revenus fixes
Heures supplémentaires payées par l’employeur Le designer fait lui-même son emploi du temps, le concept d’heures supplémentaires n’existe donc pas

 

Le réseau

Designer graphique salarié Designer graphique freelance
Arrive dans une entreprise qui possède généralement déjà son réseau de client Construit son propre réseau de client par ses propres moyens et prospecte en permanence

 

Le matériel

Designer graphique salarié Designer graphique freelance
Matériel fourni par l’employeur (dans la majorité des cas) Doit investir dans le matériel : informatique, logiciels, locaux, ameublement, téléphone, etc

 

La santé

Designer graphique salarié Designer graphique freelance
Si arrêt maladie, le salaire tombe quand même L’arrêt maladie n’existe pas. Si vous ne travaillez pas, vous n’avez pas de revenus
Les complémentaires santé sont payées par l’employeur Les complémentaires santé sont à vos frais

 

Les vacances et jours fériés

Designer graphique salarié Designer graphique freelance
5 semaines de congés payés Congés non payés. Si vous partez en vacances, vous n’avez pas de revenus entrants pour cette période

 

La fléxbilité

Designer graphique salarié Designer graphique freelance
Horaires fixés par l’employeur Aménage ses horaires comme il le souhaite
Travail généralement dans le bureau de l’agence Peut travailler d’où il le souhaite
Gère le poste qui lui est attribué Gère lui-même tous les aspects de l’entreprise
Ne gère pas les tarifs pratiqués par l’entreprise Gère ses tarifs
Doit poser des jours en avance auprès de son employeur Prends des jours de congés lorsqu’il le souhaite

 

Le chômage

Designer graphique salarié Designer graphique freelance
Cotise pour le chômage Pas de droit au chômage

 

Globalement, le choix du salariat ou du freelancing dépend beaucoup des circonstances et de votre personnalité ! Il n’y a donc pas de bon ou de mauvais choix pour votre carrière de designer graphique.
 
 

Notre choix de devenir designers graphiques freelances

De notre côté, nous avons choisi de devenir graphiste freelance pour plusieurs raisons. Nous avions le désir profond de créer quelque chose qui nous ressemblait et de créer du lien. Nous avons toutes les deux le goût de l’aventure et savons qu’en duo, il est possible d’aller plus loin.
 
Devenir freelance nous a permis de commencer à vivre de notre passion sans pour autant délaisser les projets personnels qui nous animent. Aujourd’hui, nous gérons nos projets de A à Z et nous commençons même à transmettre notre amour de l’entrepreneuriat à la génération de graphistes suivante… 
 
Vous souhaitez en savoir plus sur la vie de designer graphique freelance ? On vous invite à écouter le podcast de la Boulangerie Graphique où plusieurs designers graphiques (dont Salomé) débattent de plusieurs sujets liés à la vie de freelance !

 

graphiste freelance
Crédit Photo : Thomas Mougeolle

Le cursus pour devenir designer graphique

Pour devenir graphiste, plusieurs options s’offrent à vous. Attention cependant ⚠️ Les cursus évoluent au fil des ans, il est donc important de se tenir informé des dernières mises à jour. De plus, certains diplômes sont reconnus par l’état et d’autres non. N’hésitez pas à vous renseigner en amont. 
 
Nous tenons à préciser que selon les écoles (privées et publiques), les dénominations des cursus changent. Il faut donc bien vous renseigner auprès des diverses écoles proposant des cursus dans le domaine du design.

 

Les premières années de designer graphique

  • Cursus Arts appliqués
  • Bac Arts appliqués
  • Manaa ou Bachelor préparation design

Bac +2/3

  • Bachelor design graphique
  • BTS design graphique
  • DN MADE graphisme ou numérique
  • DNA communication ou design
  • Licence professionnelle graphisme ou design numérique

Bac +4/5

  • Mastère design et stratégie digitale, direction artistique ou motion graphic design
  • DSAA graphisme
  • DNSEP communication ou design
  • Diplôme national supérieur des arts déco – ENSAD
  • Directeur artistique en design visuel ou numérique

 

designer graphique

 

Notre parcours de designers graphiques

On fini sur nos parcours respectifs, puisque c’est une question qui revient souvent 🙂 
 
Nous avons toutes les deux fait le même cursus d’apprentissage, en commençant par une Mise à niveau en Art Appliqués à l’école de Condé Lyon en 2011.
Nous avons ensuite enchainé sur un BTS design graphique option médias imprimés (actuel DN MADE graphisme) pendant deux ans. Un cursus qui nous a permis d’apprendre les bases du métier de designer graphique.
Et enfin, nous avons fini avec deux années de Master Design Global Recherche et Innovation. Deux années formatrices qui nous ont permis de prendre en compte l’importance de savoir travailler main dans la main avec d’autres designers.
 
Pendant nos études, nous avons eu la chance d’effectuer de nombreux stages : imprimerie, agence de communication, biennale de Lyon… Des stages formateurs et enrichissants pour la suite. Manon est également allée à l’étranger : deux mois en Irlande et 3 mois au Canada pour poursuivre sa formation dans le design participatif. Salomé a passé quant à elle 6 mois en Irlande pour apprendre à maitriser le design mural et la signalétique.
 
En juin 2017, un an après la fin de nos études, nous lançons le collectif Kaléidoscope ! La suite, vous la connaissez sûrement ? Non ? Dans ce cas, découvrez notre histoire sans plus tarder ! 

 

 

Et voilà ! 

Voilà, on espère que cet article détaillé vous permet maintenant d’en savoir plus sur le métier de designer graphique ! Si vous avez des questions ou si vous souhaitez nous rencontrer pour parler de votre projet, n’hésitez pas à nous contacter !

 

designer graphique